L’imam ABOU HANIFAH An-Nou’man- que Dieu l’agrée –

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

( plus bas quelques scans de ses livres)

Il est le spécialiste de jurisprudence qui est de la ville de Koufah. Il est né 80  l’Hégire et il est mort en l’an 150 (année où est né un autre grand savant: l’Imam Ach-Chafi’iyy)

L’Imam que Allah l’agrée était un homme ascète qui avait la crainte de Allah, qui était pieux, qui faisait beaucoup preuve d’humilité à l’égard de Allah et qui était souvent en invocations. Ibnou khillikan a rapporté d’après asad fils de ‘amr qu’il a dit :

‘Abou Hanifah a accompli la prière de Al-Fajr avec le wouDou’ de la prière de Al ‘iIcha pendant quarante ans d’après ce qu’on a retenu de lui et la plupart de ses nuits, il récitait tout le Qour’an dans une seule rak’ah.

Al khatib  a rapporté dans son livre « Tarikh Baghdad » d’après ach chafi’iyy qu’il a dit : « celui qui veut s’approfondir dans la jurisprudence il sera comme un enfant par rapport à Abou Hanifah ».

Al khatiib a dit également que ‘Abou Hanifah a vu dans le rêve comme s’il creusait la tombe du Messager de Allah Salla lLahou ‘alayhi wa sallam. C’est alors qu’il a envoyé qui interroge Ibnou sirin au sujet de ce rêve. Ibnou sirin a dit : « Celui qui a vu ce rêve va faire jaillir une science dans laquelle personne ne l’a précédé ».

Anecdotes

  • Un soir, ‘Aliyy Ibnou l Housayn, le muezzin a récité dans la prière de al ‘icha sourat Az-zalzalah et Abou Hanifah priait dirigé par cet homme. Lorsqu’il termina la prière et que les gens étaient partis, Abou Hanifah était encore assis ; il méditait et il soupirait. Lorsque le muezzin est sorti, il a laissé la chandelle contenant un tout petit peu d’huile. Elle était prête de s’éteindre. Il est revenu alors que l’aube s’était levée et Abou Hanifah était debout. Il tenait sa barbe et disait : « Ô Toi Qui rétribue pour un grain de bien par du bien, Qui rétribue pour un grain de mal par du mal, évite à ton esclave an nou’man le feu de l’enfer et le mal qui rapproche du feu de l’enfer et accorde lui une part dans Ta large miséricorde ». Yaziid a dit : « »J’ai fait l’appel à la prière et la chandelle était toujours allumée et elle était encore plus intense que la veille. Lorsque je suis entré, il m’a dit cache ce que tu as vu ! Et il a accompli une prière surérogatoire, puis il s’est assis jusqu’à ce que j’aie fais l’annonce de la prière. Il s’est levé et a fait la prière avec nous. La prière du matin avec le wouDou’ du début de la nuit. »
  • Il a été rapporté qu’un homme était venu à lui. Il lui a dit : « Imam, j’ai enterré de l’argent à moi il y a longtemps mais j’ai oublié l’endroit où je l’ai enterré ».C’est alors que l’Imam lui a dit « Vas et passes toute la nuit en faisant des prières jusqu’au matin, tu te rappelleras si Allah le veut où tu as enterré cet argent ». L’homme a fait ce qu’il lui avait dit. Il ne s’est pas écoulé le quart de la nuit tant qu’il s’était souvenu de l’endroit où il avait enterré son trésor. C’est alors qu’il est parti voir l’Imam Abou Hanifah et lui a dit cela. Abou Hanifah  lui a dit : « J’ai su que le chayTan ne va pas te laisser passer toute la nuit à faire des prières. Maintenant, passes le restant de la nuit en faisant des prières pour remercier Allah. »

Paroles de Tawhid

Wa l-hamdouli l-Lahi rabbi l-‘alamin

Cet article est en  attente d’enrichisement

A voir aussi ces autres articles:

  1. L’ Imam Abou Hanifah
  2. L’Imam Malik
  3. L’Imam Ahmad Ibnou Hambal
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :